Remonter le temps à Jouac

1) Le Bourg…
2) Les villages autour de Jouac

 

 


1) Le Bourg…

Une particularité de Jouac : il n’y avait ni boulanger ni maçon.

En 1870, il n’existait qu’un seul pont sur la Benaize : “Le pont romain”. De nos jours il n’en subsiste qu’une seule arche qui enjambe le canal du moulin.

P1100537 - Copie

Le moulin

Le moulin

 

Actuellement : Maison particulière appartenant à un Anglais marié à une Française.
Précédemment : Bien acheté par la commune (1999-2003).
Précédemment : Maison particulière de M. Marguinaud** (1955-1999).
Précédemment : Atelier de construction de “caravanes” de luxe pour les gens du voyage / Bardet. Précédemment : Moulin / Armand Doucet – Penot

– Le moulin servait à faire du son pour les bêtes. Il était aussi utilisé pour faire du cidre. Une scie était aussi actionnée par la roue, elle était utilisée par les artisans qui en avaient besoin.
– En engageant des travaux, M. Marguinaud** “crève” l’écluse installée sur la rivière. Elle n’est toujours pas réhabilitée. Les travaux sont trop coûteux pour la municipalité qui ne reçoit plus les aides liées à l’exploitation de l’uranium.
– L’eau du moulin entraînait des scies pour découper le bois.

Haut de page

8 Route de Saint Léger

P1130920Actuellement : Maison d’habitation (2 premières fenêtres).
Précédemment : Coiffeur – Sabotier / Alexandre Vaugelade (Arrêt vers 1944).

“Le Père Vaugelade” avait des mains si énormes que les enfants avaient peur quand il tenait le rasoir… Mais il n’a jamais coupé personne…

 

6 Route de Saint Léger

P1130918Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Agriculteur / M. Joyeux.

M. Joyeux possédait 4 vaches.

 

4 Route de Saint Léger (Bâtiments à droite)

P1130915Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Menuisier – Ébéniste : Alphonse Redon (Frère de la restauratrice -> Hôtel Redon).

4 Route de Saint Léger (Bâtiments du fond)

P1130916Redon2Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Café / Maurice Penot (fils de Mme Redon).
Précédemment : Bureau de tabac – Hôtel – Restaurant – Noces / Mme Mauve (Nouveau nom de Mme Redon, mariée à M. Mauve, le charron près de l’église).
Précédemment : Bureau de tabac – Hôtel – Restaurant – Noces / Mme Redon (Veuve de M. Penot).
Précédemment : Bureau de tabac – Hôtel – Restaurant – Noces / M. et Mme Penot (1900).

Avant la construction de la cantine, avant la guerre, certains enfants venaient manger chez Penot le midi. D’autres allaient chez Duplant.

 

2 Route de Saint Léger

P1130913 Poste Jouac

Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : “Poste Télégraphe Téléphones”.
Précédemment : Vêtements tissus au mètre : Mme Redon (la femme du menuisier d’en face).

Mme Redon passait aussi chez les gens.

Haut de page

1 Place de l’Église

P1130922Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Épicerie / Émilienne Doucet (Propriétaire du moulin).
Précédemment : Épicerie / Mme veuve Filloux (Mère d’Émilienne Doucet ?)

2 Place de l’Église

P1130908A gauche
Actuellement : 2 Garages.
Précédemment : Forgeron – essence / Penot Silvain et Alphonse.
Précédemment : Nouvelle forge de Raoul Doucet (Jusqu’en 1970). Il existait aussi un travail pour ferrer les animaux.

Au centre : Maison d’habitation

A droite (A l’emplacement de la petite fenêtre)
Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Charron / M. Mauve.
Précédemment : Charron / Baptiste Penot.

Les charrons ferraient les roues sur la place.

Haut de page

2 Route de St Martin

Actuellement : Maison d’habitation
Précédemment : Ferme qui appartenait à la famille M. Surin, M Guillemin était locataire, il avait 2-3 vaches.

4 Route de St Martin

P1130910
Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment, à l’emplacement des ouvertures qui ont de petits carreaux : Boucherie / Mme Dallais (Jusqu’en 1965 environ).

– Il n’y avait pas de boucherie à Jouac avant 1914.
– L’abattoir de M. Dallais se trouvait plus bas, dans une grange, près de la Benaize.
– Mme Dallais tenait la boucherie, son mari, Marcel Dallais, était marchand de bestiaux (1933). Quand ils ont arrêté la boucherie, ils ont continué à vendre des bêtes. Son fils, Guy Dallais a ensuite pris la relève.

 

3 Route de St Martin

P1130906Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Cycles – Café – Tabac / Armand Touratier. (Voir Photo ci-dessous)
Précédemment : Vélos de courses / Armand Touratier.

Armand Touratier fabriquait des vélos de course après 1914 et possédait sa propre équipe cycliste (Cycles Touratier). Mais son atelier, situé derrière la maison, a brûlé vers 1920 et l’aventure s’est arrêtée là… Le commerce de vélos a cependant continué.

 

5 Route de St Martin

P1130907Actuellement : Local à vendre
Précédemment : Restaurant – Bar “Au rameau d’Olivier” / Michael & Angela O’Sullivan.
Précédemment :Patric Bardet
Précédemment : Mme Poulet
Précédemment : Benoit Christian
Précédemment : Mme Christiane VOILLOT (2004)
Précédemment : Multiple rural (Station service) / Jean-Claude Forestier

Près de la Benaize

Actuellement : restes d’une ancienne cabane.
Précédemment : Abattoir de M. Dallais (Boucher sur la place).

Haut de page

2 Route de Cromac

P1130927Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : La poste.
Précédemment : Presbytère.

La poste, avant d’être installée dans l’ancien presbytère, se trouvait à l’origine au niveau de l’hôtel Redon.

 

5 Route de Cromac (Partie droite)

P1130930Actuellement : Grange remise.
Précédemment : Ancienne forge de Raoul Doucet.

P1130935

A l’emplacement de ce garage se trouvait le “trémail”, c’est à dire le travail où Raoul Doucet ferrait les bêtes

7 Route de Cromac

penot P1130932

Actuellement : Maisons d’habitation.
Précédemment : Bien acheté par la commune.
Précédemment : Arche de gauche : Infirmiers / Yannick Vittu et sa femme Sophie Barret.
Arche centrale : Menuiserie / Marcel Penot.

Marcel Penot a eu très vite une scie électrique.

9 Route de Cromac

Arche de droite : Epicerie – Quincaillerie / Amandine Penot.
Porte de droite : Entrée du Café / Amandine Penot.

19 Route de Cromac (A l’emplacement du garage)

Duplant

P1130938

Le garage à vélo aujourd’hui.

Garage à vélo / Jeannot Lavaud.

Jeannot Lavaud était le gendre de Gambetta Duplant, il était marié à sa fille Simone. Il a réparé et vendu des vélos à l’époque où les voitures étaient encore rares. Ensuite, il est retourné à Lussac pour être plombier.

 

Duplant2

P1130936

Le salon de coiffure est à droite, la vitrine verte sur la photo.

8 Route de Cromac

Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Duplant Adolphe puis son fils René.

Porte de gauche sur la carte postale : Salle à manger. Mais cette porte n’était pas utilisée.
Porte centrale : Entrée principale du Hôtel Restaurant Vins en gros – noces / Épicerie.
Porte de droite : Salon de coiffure.

– Le père de René Duplant, Adolphe, était surnommé “Gambetta” (Convictions politiques ?). L’enseigne du chaix indiquait “Chez Gambetta”.
– Pour entrer à l’épicerie, on entrait par la porte centrale, on traversait le restaurant et l’épicerie se trouvait dans une petite salle derrière.
– Jusqu’à l’ouverture d’une vraie cantine à l’école primaire en 1938, une partie des élèves venait manger chez Duplant. La tablée entière d’enfants avait droit à ½ verre de vin avec de l’eau et on mangeait de la viande une fois par semaine, le vendredi… On mangeait souvent du pot au feu.
– L’arrivée d’autobus se trouvait devant chez Duplant.

10 Route de Cromac

P1130939Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Chambres d’hôtes.
Précédemment : Chais de la Maison Gambetta (M. Duplant)

M. Duplant nettoyait ses fûts à l’emplacement de la terrasse et il fallait descendre 2 – 3 marches pour accéder au chais. Le vin, à l’époque, était beaucoup moins alcoolisé que maintenant.

12 Route de Cromac

P1130941Actuellement : Maison d’habitation.
Précédemment : Marchand de bestiaux / Mme Rochaud
Précédemment : Vins en gros – Ramassage du grain – travaux publics – essence / Pailler Elie.

– La pompe à essence, actionnée à la main, a été transplantée à la forge Doucet, mais cette dernière était plus moderne…
– Mme Pailler était la soeur de M. Duplant. Elle a repris le commerce de vins en gros de son frère.

14 Route de Cromac

P1130943A droite de l’école

Actuellement : Grande salle communale qui sert de salle de réception..
Précédemment : Cantine scolaire.

Avant la construction de la cantine, certains enfants mangeaient chez Duplant, d’autre des Redon. D’autres encore apportaient leur nourriture et la faisaient réchauffer sur le poêle central de leur classe. C’était d’ailleurs les enfants qui étaient chargés d’allumer le poêle le matin, après être allés chercher le bois au bûcher.

Haut de page

La Mairie et les écoles

Mairie

La Mairie et les écoles.

Devant la mairie se trouve un socle. Celui-ci soutenait une croix qui, un jour, a disparu !

croix

P1130944Actuellement : Containers de recyclage des déchets.
Précédemment : Garage du tracteur de la Commune.
Précédemment : Forgeron / Antoine Maucoux.

Antoine Maucoux battait les socs des charrues, ferrait les animaux ( bovins + chevaux ). Son atelier était petit (4m X 5m). Le travail, pour ferrer les chevaux, était juste à côté de l’atelier. A la sortie de l’école, juste en face, les enfants se précipitaient pour tirer le soufflet.

Dernière maison du bourg :

Sabotier / Dallais (Arrêt après la guerre).

Haut de page

2) Les Villages

L’Âge

Éleveur : Mayet Jean-Claude puis Christophe.

Le Moulin de l’Âge

Maçonnerie : David Johnson (2008).

L’Home

Eleveur : Boux Michel.

Les Bastides

Exploitation agricole / SCEA Bolombo des Bastides / Dominique Violet (2012)

Le Bernardan

Cherbois

Extrait du site bramebenaize.com

Actuellement : Zone économique du Cherbois.
Précédemment : Société des mines de Jouac (AREVA en 1993).
Précédemment : SMJ (Total Compagnie Minière en 1970).

L’Étrille

Plâtrier : M. Garot (1986).

La Bottière

Charron – forgeron : Espérance Ducouret, son fils Roland Ducouret a pris la succession pendant un moment.
Carrosserie automobile, caravanes : Bardet Marcel (Voir le moulin).
Exploitation agricole : Alain Moreau

A la Bottière, on peut voir un tas de pierres qu’on appelle « Le Couvent ». Tout près, les tracteurs, en labourant, remontent bon nombre de pierres taillées.

Chez-Palant

Maçon : Marcel Saumard.
Sabotier : Lulu Berger (Pendant la guerre).

L’Etrille

Exploitation agricole « EARL de Berthonval » : Gille Dugauguez (1989)

Menussac

Exploitation agricole « EARL Menussac : Mme Sandra Aguiton (2009)
Travaux de maçonnerie générale : Bernard Hilaire (1976).

– Mme Annette Hilaire a vendu son fond à Mme Sylviane Profit (Nantiat)
– Jean-Luc Hialire, fils de Bernard Hilaire, a tout d’abord été couvreur puis il a arrêté à cause d’ennuis de santé. Ensuite.

Transport routier de marchandises de proximité – vente de miel : Pascal Brunie.
Menuisier : Gilbert Mingaud (était aussi couvreur).
Éleveur : Michel Garcia (1984)
Scieur (Bois de chauffage) : René Camus. En 1977, il a travaillé avec son fils.
Electricité “Serenity Home Care Services” : James Tarbuton (2008-2010).

Le Perminaud

Maçon : Duplant-Doucet.

Adrien Lageon, gendre de M. Duplant, a pris la succession, jusqu’à ce qu’il cède le fond à Bernard Hilaire.

Avant 1900, il y aurait eu un notaire au village.

Le Peu de Jouac.

Exploitation agricole « EARL Marchadier » / Guy Marchadier (1996-2011).
Scieurs de long : Louis Nocodie et son fils Elie.
Exploitation agricole : Fabrice Van Riet (2007-2012)

Haut de page

Le Château :

Les Gigaud Lafond étaient les propriétaires du château. La fille Germaine (surnommée La-Luc car elle était mariée à un dénommé Luc), après avoir divorcé, a vendu le château à M. Dauby mais a gardé les dépendances pour en faire un petit restaurant avec une amie Renée, surnommée Nénette – d’où le nom de la pension de famille “Les Germettes” (Germaine – Nénette)

[caption id="attachment_9532" align="aligncenter" width="455"]Château On aperçoit la grande salle panoramique sous une verrière[/caption]

M. Edouard Dauby, de Pierrefolle, a transformé le château en Hôtel Restaurant. Il a construit après la guerre une grande salle panoramique sous une verrière)
M. Claude Lambert, un gros entrepreneur parisien, a racheté la château à M. Dauby pour y venir en vacances. Il a démoli la verrière.
En 1992, M. Lambert a implanté au château la “Société Franco Allemande du bâtiment” jusqu’en 1994. Sa femme a conservé le château pour ses vacances jusqu’à son décès en 2014.

Pierrefolle

Artiste : Johannes Walstra (1993).

Johannes Walstra est d’origine hollandaise. Il réalise des expositions à Chaillac.

Traductrice : Lesley Clayton.

Moulin Pierrefolle

Le Moulin

Minotier : Courat Roger avait pris la succession de son père.

PierrefolleActuellement :Aucune activité.
Précédemment : Hôtel restaurant “Auberge des deux marmites” : Robert Périnet (après la guerre).
Précédemment : M. Édouard Dauby.

M. Dauby a vendu son restaurant à M. Périnet pour acheter le Château (Voir Le Peu de Jouac)

Les Alleux

Élevage de bovins : Jean-Michel Dallais.

Les Redeaux

Eleveur : Marcel Rochard (1956). Il devient marchand de bestiaux en 1963. Société agricole avec son fils Christophe (1985).
Marchand de Chevaux : Joseph Geay

Haut de page